Omni-Man ou comment briser les stéréotypes du super-héros (ANALYSE)

Omni-Man, source : Google Images

Après la parution du dernier épisode de la série Amazon, Invincible (2021), je voulais revenir sur le portrait et tout simplement, la personnalité d’Omni-Man. Avant tout, je dois présenter la série. Invincible, adaptée de la BD éponyme créée en 2002 par Robert Kirkman (The Walking Dead) raconte la vie d’un jeune adolescent américain Mark Grayson, à moitié humain et Vultrumite. Mark découvre ses pouvoirs à l’aube de sa majorité, des pouvoirs qui comme le diction l’indique, implique des nouvelles responsabilités et la découverte d’un nouveau monde, très violent. L’histoire de Mark est au finale assez linéaire et au fil de la série, un personnage concentre toute l’intrigue, son père, Nolan aka Omni-Man.

NOLAN : le père de famille

Mark et Nolan. Source : Google Images

Dès le début de la série, on découvre Mark et ses parents. L’adolescent, comme ses compères Spider-man ou autres jeunes superhéros, apprend à comprendre et apprivoiser ses pouvoirs tant bien que mal. Entre une mère aimante, humaine mais observatrice et un père littéralement invincible, étant l’être le plus fort sur Terre, l’adolescent est confus. Nolan, le père est dès le premier épisode présenté comme un être impassible, froid et distant. Il reste du moins, au début, un mari « convenable ».

La relation père-fils est caricaturale, entre un homme respecté par tous et un adolescent essayant de conjuguer sa vie d’humain et ses nouvelles capacités. L’impassibilité de Nolan est assez paradoxale car le super-héros reste le justicier de notre Terre. Il aide les humains toute la journée, comme un robot. Néanmoins on ne ressent aucune émotion venant de lui. Si vous avez vu la fin du premier épisode, vous savez que Omni-man (Nolan) est au final le personnage clé de la série. Et le meurtre de ses anciens co-équipiers qu’il a commis, fait basculer la série. On parvient enfin à comprendre les intentions d’Omni-man, un être rigide et dense et chaque épisode nous rapproche du dénouement final et des causes du massacre des Gardiens.

OMNI-MAN : À BAS LE STÉRÉOTYPE DU SUPER HÉROS SENTIMENTAL HUMANISÉ ?

Omni-Man, interprété par J.K Simmons. Source : Google Images

L’épisode 8, dernier épisode de la saison 1, vient enfin répondre à nos interrogations. Il était évident qu’Omni-Man n’était pas un saint, ni un bienfaiteur vu le massacre de ses anciens collègues héros. L’épisode 8 est dès son début, des plus sanglants et d’une extrême violence. On assiste au combat de deux héros, dont un titan. Ce qui est le plus choquant est qu’il s’agit d’un combat entre un père et sa progéniture. Le combat, voire l’attaque est longue et très interessante sur le plan psychologique. On comprend le psyché d’Omni-man, qui pendant 17 ans a réussi à tromper tout le monde et surtout ses proches. La désillusion est grande mais pas aussi grande que sa véritable identité.

C’est cette partie qui était pour moi la plus intrigante, car Omni-man va à l’encontre du héros banal, entiché des humains. Maintes fois, je n’ai jamais personnellement compris l’attachement que des superhéros extraterrestres avaient pour nous, les êtres humains. En tant qu’humains, il est souvent maladroit d’attribuer des émotions à des aliens, même imaginaires. Cet anthropocentrisme attaché aux espèces aliens dans la culture populaire démontre souvent que même une très grande imagination ne peut contrer nos sentiments. De Superman, qui est sûrement l’alter-ego ou le modèle sur lequel les pouvoirs d’Omni-Man sont calqués, en passant par Thor, ces superhéros aliens finissent par se dévouer pour la Terre, ce qui est honorable mais qui est aussi assez lassant, risible et parfois incompréhensible. Leur point sensible est souvent et très bizarrement des femmes humaines, ce qui rend le stéréotype autant plus nauséabond, érigeant les femmes comme des êtres très fragiles et que toute la galaxie doit défendre.

L’histoire du peuple d’Omni-Man et de son identité, viennent casser ce cliché. Pourquoi des aliens devraient absolument sauver l’humanité? Omni-Man est au final presque aussi proche de Thanos, mais il est allé plus loin. Il a servi puis détruit. Ce retournement de situation m’a vraiment époustouflé. Il est aussi clair qu’Omni-Man n’est pas entièrement dépourvu « d’âme », après avoir vécu 17 ans sur Terre et eu un fils, il s’est humanisé. Mais sa montée d’émotions est plus réaliste et légitime que celles de Superman ou Thor ou autres aliens, tout juste arrivés et déjà épris comme par magie. Enfin, je voulais finir l’article sur l’après bataille entre Invincible et Omni-Man. L’autre point clé de cet épisode est au final la violente prise de conscience de Mark après sa convalescence (je me demande encore comment il a pu survivre à ça). Lorsque Mark rentre chez lui, après une éprouvante bataille tant sur les plans physique et mais aussi psychologique, Mark a malgré tout assimilé ce que son père lui a dit. Lorsqu’il se met à voler devant sa mère, j’ai eu le souffle coupé. Après ce qu’il a traversé, il reproduit exactement les mêmes attitudes que son père. Il reprend son rôle de manière instinctive et inconsciente, quelque chose en lui s’est réveillé. Il s’est conditionné et a accepté sa part Vultrumite. Entre traumatisme et hérédité, la part de l’épigénétique est peut être à prendre en compte. Ou tout simplement, Mark a simplement compris ce à quoi il pouvait être destiné et une part de son identité

CONCLUSION

Invincible. Source : Google Images

Finalement, Invincible désigne peut être pour l’instant Omni-Man et non Mark, car l’adolescent ne l’est pas encore mais les prochaines saisons ou les lectures des tomes du comics nous le diront, car la série aura droit à une deuxième et troisième saison sur Amazon Prime. Invincible est une bouffée d’air fraîche, mêlant tout ce qu’on aime dans l’univers des comics et des dessins animés de supers héros. Mais la série ne s’arrête pas aux clichés : entre des voix des personnages incarnées par un casting exceptionnel ; des explications parfois incongrues, drôles et proches des théories complotistes ; une violence accrue mais réaliste ; un graphisme à la fois simple et sophistiqué et des personnages aux personnalités complexes et développées, Invincible est partie pour s’imposer durablement sur nos écrans.

Retrouvez Invincible dès maintenant sur Amazon Prime.

Lunaticharlie.

Si tu as aimé mon article, n’hésite pas à commenter et à t’abonner à mon blog et son compte Instagram dédié : @pointzeroworld – POINT ZERO WORLD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s