L’exposition Harper’s Bazaar : sur les traces d’un magazine iconique

Samedi 18 juillet 2020, je me suis rendue à l’exposition sur le premier magazine de mode, Harper’s Bazaar. Le magazine iconique et d’abord féminin, naît à New York en 1867 et possède une histoire riche. Le magazine a connu multiples changements éditoriaux et a traversé les styles de la mode contemporaine avec brio.

QU’EST CE QUE VOUS Y TROUVEREZ?

L’exposition prend place au Musée des Arts Décoratifs, rattaché au Musée du Louvre, un lieu d’accueil digne du magazine. La scénographie est superbe mais minimale, on laisse parler les pièces de grands créateurs et les croquis. Sur ces murs de brique, rappelant les appartements style industriel new yorkais, l’histoire du magazine se dessine.

L’exposition est composée de plusieurs parties, qui se focalisent sur plusieurs périodes ou personnages ayant fait ou bouleversé l’histoire du magazine. L’exposition a un fil directeur chronologique. On arrive dès le début sur les débuts du magazine, en pleine époque victorienne.

Les robes sont donc grandioses et significatives de la période. S’en suit des années folles (1920-1940), où le magazine s’ouvre au monde. New York connaît une renommée mondiale et le magazine prend de l’ampleur. C’est d’ailleurs pendant ces deux décennies que les grandes marques de luxe notamment françaises, se créent leur réputation de prestige. L’exposition nous donne la chance de voir et scruter des pièces uniques tant vestimentaires qu’en joaillerie. Je pense d’ailleurs à ces magnifiques bijoux de la maison Cartier des années 20, ces trois sublimes pièces qui brillent de milles feux, dans un présentoir sous vitre carré.

Le magazine a su transformer sa vision et ses équipes. Il a connu des rédacteurs et surtout des rédactrices en chef de talent. La magazine a toujours laissé les femmes s’exprimer et ce, très tôt. de Diana Vreeland dans les années 30 à Liz Tilberis dans les années 90. Le magazine a ouvert ses pages à d’autres arts que la mode : la littérature et surtout la photographie. Il a donné la chance à des photographes atypiques et pourtant précurseurs, de s’exprimer, comme l’américano-japonais, Hiro, dans les années 60. Les clichés et couvertures d’Harper Bazaar sont marqueurs de l’histoire de la mode. De la mannequin anglaise Twiggy à Linda Evangelista. Le magazine se colore au fur et à mesure de son histoire. Bien sûr, il est très influencé par la France. Vous y trouverez des archives d’époque, de défilés à Paris. Ou encore des photos exclusives des années 60. Tout ce parcours est accompagné de pièces emblématiques qui ont bouleversé la mode depuis 100 ans.

Un aperçu des pièces exposées de chez Louis Vuitton.

De Dior à Balenciaga en passant par une robe carrelé de chez Courrèges (coup de coeur). À travers cette exposition, on entrevoit les changements de la mode, des mensurations des mannequins à son ouverture au monde. En fin de parcours, on se refamiliarise avec des couvertures des années 2000 à aujourd’hui, de Naomi Campbell à Kendall Jenner. Ou encore, avec des pièces, des robes époustouflantes de chez Louis Vuitton, par le créateur français Nicolas Ghesquière.

Je vous invite donc à vous rendre sans attendre à cette superbe exposition. Elle est gratuite pour les moins de 26 ans. Et sinon payante (14 euros). L’exposition prend fin en janvier 2021 et oui, le masque est obligatoire.

(Toutes les images utilisées sont personnelles).

Lunaticharlie.

Suivez-moi sur Instagram : @pointzeroworldPOINT ZERO WORLD.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s